Sans mots, je ne tiens pas debout.

C’est pourquoi sans l’écriture, je reste couchée.