Aléatoire (partie 1)

Aléatoire

Catégorie : Science-fiction/Anticipation

Auteur : Françoise

Résumé : Une jeune femme, Lady Macbeth, célèbre gameuse, s’apprête à expérimenter un jeu en immersion totale. Elle devra combattre un autre joueur, Popeye, mais des problèmes surviendront, non prévus…

 

 

Aléatoire (partie 1)

Lady Macbeth s’apprêtait à combattre virtuellement contre un autre gameur. Le jeu vidéo dans lequel ils évolueraient au milieu d’un univers futuriste, aux décors de mégapoles renfermant des pièges possibles s’appelait « La Ligne ». L’architecture des bâtiments appartenait à une époque de fin de monde, marquée par des guerres incessantes. Un gaz puissant avait fait muter nombre de vivants, aussi bien des humains que des animaux. Les végétaux avaient été remplacés par des organismes de synthèse produisant de la nourriture d’une qualité détestable.

Elle s’était déjà entraînée avec une version test qu’elle maîtrisait. Cette fois, le jeu définitif présentait une difficulté supplémentaire : une ligne aléatoire surgissant à l’improviste telle une nasse, emprisonnant ceux qui n’avaient pas anticipé. Elle pouvait être aussi tranchante qu’un sabre, aiguisée pour découper en tronçons une simulation de corps humain ou d’animal qui se serait trouvé dans les parages. Il valait mieux l’éviter.

Derrière le pseudo de Lady M se cachait une ancienne youtubeuse, spécialiste des jeux en ligne. Elle avait réussi à se hisser parmi les championnes, remportant des prix prestigieux de plusieurs milliers de dollars. Le défi du jour, affronter son concurrent afin de remporter le prix Galactik, accaparerait toutes ses facultés de résistance, de tactique et d’anticipation du jeu de l’autre. Un parcours déterminé à l’avance, inconnu des joueurs, l’attendait. Éviter les guets-apens, récolter un maximum de points la mobiliseraient.

Munie de lunettes et d’un casque perfectionné, elle découvrait, en tant que volontaire, un procédé complètement immersif, l’Ultra Codec au centre mondial dédié aux jeux de réalité virtuelle. Un certain Popeye, au profil de chimpanzé tueur à lunettes rose fluo se préparait lui aussi à l’autre bout de la planète. Était-ce un homme ou une femme ? Un gamin ou une fillette ? Derrière les avatars et noms de code des joueurs, on ne pouvait pas savoir. Quel danger représenterait-il ? Ses propres armes se résumaient en un corps réparable évoluant à sa place, des drones de combat libérant des tirs précis et destructeurs, des bulles d’invisibilité, un dispositif détecteur de mouvements et d’obstacles situé derrière la tête ainsi qu’une volonté d’en découdre à toute épreuve.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.