Avec ou sang (Partie 7)

Catégorie : 

Fantastique/Merveilleux

Auteur : 

Chloé Garcia

Résumé :

Le jour de la Célébration est arrivé. Les Crochus, ou Vagabonds comme ils aiment s’appeler, sont les vedettes de la fête. Une jeune scientifique ne se laisse pas duper : elle est persuadée que cette communauté est liée à un culte du sang, comme cela arrive chez les vampires. Ses recherches vont la mener sur la route d’un petit garçon intrigant, entre les pattes de bêtes monstrueuses et vont la plonger dans une enquête aux mystères plus étranges que ce qu’elle n’aurait jamais imaginé.

Avec ou sang (Partie 7)

Il se mit sur les genoux et vint déposer un léger baiser sur ma joue. Je me mis à rougir comme une tomate. Prise de court, je ne l’avais pas repoussé. Imperturbable, il se rassit et reprit là où il s’était arrêté.

– Ces créatures sont invisibles aux yeux des humains, mais toi, tu peux les voir car tu n’es pas totalement humaine.

Alors là, il m’avait scotchée. Ne pas être vraiment humaine semblait être une bonne chose à l’entendre. Je le voyais d’ailleurs qui me regardait avec admiration, comme la première fois que nous nous étions croisés. Il délirait complètement ce gosse ! J’étais juste Tatiana, une geek solitaire qui aimait le sang. Point barre. Son regard se troubla et son expression devint énigmatique.

– Tu n’es pas juste Tatiana, me dit-il, confirmant mes doutes, et avec un brin de colère. Tu viens d’un autre endroit, ces créatures également et c’est de là dont je viens aussi ! J’ai pris du temps à te retrouver car tu m’en avais empêché.

Sa mine triste me fit de la peine. Je ne comprenais rien à ce qu’il disait mais je trouvais son histoire captivante. En sa présence, je ne ressentais plus le vide qui m’habitait d’habitude. Étrange.

– Quand ils ont voulu quitter notre dimension, tu les as suivis et tu m’as jeté un maléfice pour que je ne te suive pas. Une harpie t’a recueillie car tu avais perdu la mémoire. Ta mère, comme tu l’appelles, a pris soin de toi sur ma demande.
– Ok, ok, euh… Tim. Je suis désolée, mais j’ai du mal à te suivre. Et tu vas me dire que les vampires et les loups-garous existent aussi c’est ça ?
– Bah oui !

Ma mère était une harpie ? Mais, qu’est-ce que c’était que ça ? Houla ! Ma tête s’était mise à tourner et je me sentis glisser le long du banc. Tim m’aida à me rasseoir et me tamponna la figure d’eau. J’avais l’impression de vivre une des aventures du comics sur Old City. Son visage désolé témoignait de toute la tendresse qu’il avait pour moi, bien que je ne comprenne pas ce que j’avais fait pour mériter tout ça. Qui avais-je été pour lui dans cet autre monde ? Se trompait-il de personne ?

– Non, je ne me trompe pas ! s’énerva-t-il, en me faisant de nouveau un câlin.

Sa présence me mettait de plus en plus mal à l’aise. Je ne savais plus qui j’étais et ce en quoi je croyais. Les Crochus étaient bien des vampires comme je l’avais soupçonné et je me félicitai intérieurement. Était-ce parce que je venais d’une autre dimension que j’avais vu clair dans leur jeu ? Était-ce pour cela qu’un des leurs avait tenté de me tuer ?

– Ton … agression a été une erreur, me dit-il tout en serrant les poings, en colère. Ce sont des vampires pacifiques, un clan à part, qui a voulu quitter sa famille sanguinaire et vivre une nouvelle vie, comme beaucoup d’autres créatures le font sur Terre. Celui qui t’a attaquée a déjà été annihilé par les siens, ne t’en fais pas. Il était un cas… défaillant. Je crois que c’est celui que tu étudies actuellement.

Des vampires pacifiques qui voulaient vivre une nouvelle vie ? J’étudiais… le corps de mon agresseur ? Un rire nerveux s’échappa involontairement de ma gorge, agaçant grandement mon interlocuteur. J’avais l’impression d’être dans un remake de Twilight avec leurs créatures végétariennes et les rebondissements farfelus. Si je n’avais pas vu les ombres se battre il y avait quelques minutes, je ne l’aurais certainement pas cru. Plus je réfléchissais et plus ses dires se tenaient finalement. Je comprenais mieux pourquoi les Vagabonds mentaient et se disaient porteurs d’une maladie du sang et pourquoi aucun meurtre n’avait été à déplorer malgré leur présence. Des vampires gentils ? Je n’en revenais pas. Par contre, comment mon agresseur était-il mort ? Cela restait un mystère… ou de la magie ? Tout était possible maintenant !

– Tu as voulu les suivre pour les protéger car tu craignais que les humains ne les acceptent pas. Et tu n’as pas voulu que je t’accompagne. Tu m’as bloqué le portail et je t’ai détestée longtemps pour ça.

Je sentais la colère et la frustration chez Tim et cela me fit peur. Il dut percevoir mes émotions car il me reprit la main tout en me disant qu’il m’avait pardonnée. Le maléfice s’était brisé et il m’avait retrouvée. Je ne me souvenais de rien de ce qu’il me racontait, mais ses mots prenaient sens et il me faisait me sentir à ma place, près de lui. Se pourrait-il que… ?

– Tu as perdu tes souvenirs en traversant le voile, mais tu n’as rien perdu de ta ferveur scientifique et ton intelligence. Je soupçonne les vampires clandestins de t’avoir jeté un sortilège. La harpie t’a fait passer pour sa fille et a prétexté que tu étais de retour des États-Unis. Le fait que sa progéniture n’ait pas eu de grands amis ici a facilité grandement la tâche.

La cohérence de ses propos me faisait frémir. Tout ce dont je me souvenais n’était alors que pure fantaisie ? Et les loups-garous ? Et les autres créatures ? Étais-je à l’abri de leurs attaques ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.