Comme des robots (partie 1)

Comme des robots

Catégorie : Science-fiction/Anticipation

Auteur : Margotte625

Résumé : Il reste seulement un jeune garçon et une jeune fille sur Terre et des événements étranges se produisent…

 

 

Comme des robots (partie 1)

 

 

Ce jour-là paraissait un jour semblable aux autres. Tout se déroulait selon la routine familiale habituelle.

À 7h00, la mère réveillait les enfants, pendant que le père préparait le café et les tartines. Puis, la suite s’enchaînait très vite et à 7h30 précises, tout le monde avait claqué la porte de la maison qui retrouvait enfin son calme jusqu’à ce que la fin de journée annonce le retour de chacun.

Aujourd’hui pourtant, à l’inverse des jours précédents, la jolie porte rouge de la maison se ferma bien à 7h30 précises, mais ne se rouvrit pas en fin de journée.

En réalité, toutes les maisons de ce quartier pavillonnaire avaient le matin même laissé leurs habitants partir à leur train de vie quotidien. Cependant, le soir venu, les rues étaient complètement désertes et les maisons toujours totalement vides, comme si personne ne vivait dans le coin.

Personne, sauf Annabelle et Julien.

Annabelle était la fille aînée de la famille qui vivait dans la maison à la jolie porte rouge. À l’époque, elle avait tout juste quinze ans.

Julien, quant à lui, avait dix-sept ans et était le fils des voisins de la famille d’Annabelle, qui eux habitaient une maison avec une jolie porte verte.

Cet étrange soir où toutes vies paraissaient avoir quitté le quartier, les deux adolescents se réveillèrent dans la petite épicerie du coin. En ce temps-là, ils y travaillaient tous les deux après les cours pour se faire de l’argent de poche.

Mais pourquoi s’y réveiller soudainement en pleine nuit et retrouver un quartier désert ? Ils n’eurent malheureusement jamais la réponse et finirent par accepter cette nouvelle vie.

Ils vivaient grâce aux réserves de nourriture dans les magasins et entretenaient les potagers dans chaque jardin laissé à l’abandon.

Ils avaient décidé de vivre ensemble dans la maison d’Annabelle, afin de se tenir compagnie et de ne pas se sentir sombrer dans la solitude.

Les années passèrent, les adolescents devinrent des adultes, puis des vieillards.

Ils moururent tous les deux le même jour, assis dans leur canapé. Ils avaient quatre-vingt-quinze et quatre-vingt-dix-sept ans.

Malheureusement, ils n’avaient pas eu d’enfant. Avec le temps, comme il ne restait plus qu’eux, ils étaient bien sûr, par la force des choses tombés amoureux et avaient tenté de faire des enfants, Annabelle tombait bien enceinte, mais ses grossesses n’allaient jamais au-delà d’un mois.

À chaque dernier jour du premier mois de la grossesse en cours, Annabelle s’endormait et le lendemain, elle se réveillait et n’était plus enceinte.
Comme si le destin voulait que le couple reste éternellement les seuls habitants de ce monde !

Oui, car il faut savoir que bien au-delà du paisible quartier, le reste des villes, des pays et des terres, même les plus éloignés, plus aucune trace du moindre passage d’un être humain n’était visible nulle part !

Le monde s’était comme figé dans le temps, emportant avec lui toute sa population !

Annabelle et Julien étaient restés jusqu’à leur mort les uniques et privilégiés habitants de la planète.

Le jour de leur décès, nous étions au mois de décembre, mais le dérèglement climatique qui s’était installé depuis plusieurs années déjà donnait l’impression d’être en plein mois d’août. Il faisait plus de quarante degrés à l’ombre et tout n’était que sécheresse.

De la maison où restaient les deux corps sans vie, une odeur nauséabonde se dégagea alors très vite dans tout le quartier. Puis, les cadavres suivirent lentement mais sûrement leur processus de décomposition.

De ce fait, bien des années et des années après, il ne restait que des os en souvenir d’Annabelle et Julien.

Les siècles s’écoulèrent. La nature reprit ses droits sur l’homme. Le quartier, et ses maisons aux jolies portes colorées, ressemblait maintenant plus à une forêt qu’à autre chose.

L’air était pur, tout était beau et grand.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.