D’un commun accord (Partie 6)

Catégorie : 

Science-fiction/Anticipation

Auteur : 

Chloé Garcia

Résumé :

Pour lutter contre les effets néfastes du réchauffement climatique, tous les États du monde se sont unis. Les cultures nationalistes, les différents langages et les traditions locales disparaissent au profit d’un objectif commun, d’un système mondial garant de la bonne santé de la planète. Tout a été harmonisé, jusqu’aux personnalités des individus. Bénédicte, une jeune adolescente qui se cherche, ne parvient pas à se fondre dans la masse. Accompagnée de sa vielle à roue fétiche, elle espère redonner vie aux musiques traditionnelles et trouver sa place dans un monde qu’elle ne comprend pas. Y parviendra-t-elle ?

D’un commun accord (Partie 6)

J’allai à la cuisine, la puce et la lettre dans la main. J’avais soif. Je pris un verre et laissai couler l’eau quelques secondes. Je n’avais pas fermé les volets et pouvais admirer un ciel noir sans étoile. Soudain, un éclair zébra le ciel, puis d’autres survinrent. Un tonnerre fracassant fit vibrer la fenêtre. J’en lâchai la lettre et mon verre de surprise. Il tomba dans l’évier, et se brisa, tandis que la feuille atterrit sur le sol.
— La puce ! m’exclamai-je. Où est-elle passée ?
Paniquée, je me mis à trifouiller dans les débris de verre, m’agenouillai sur le sol et passai la cuisine au peigne fin. Aucune trace. J’avais perdu tout le travail de mes parents. Excédée par cette nuit agitée et par ma maladresse, je fixai d’un air vide le siphon qui continuait d’avaler l’eau que je laissais couler.
Peut-être que cela valait mieux ainsi. À présent que je pouvais m’accepter et que je comprenais véritablement les risques d’un faux pas, peut-être pouvais-je apprécier cette vie qui n’avait finalement pas que des mauvais côtés ?


**

Avalée par un rat qui traînait dans les égouts, la puce reprit vie et effraya l’animal qui gesticulait dans tous les sens. Une voix électronique s’éleva dans la pénombre.
— Opération Désherbage activée.
Le virus que la puce contenait allait enfin pouvoir se libérer.
Sans mouton docile et bien élevé, la planète vivait-elle ses derniers instants de paix ?

FIN

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.