Jésus aime jouer au baby-foot (Partie 6)

Jésus aime jouer au baby-foot

Catégorie : Aventure/Action

Auteur : Lafaille

Résumé : Après avoir été cobaye pour l’État, un homme se retrouve enfermé à son insu dans un hôpital psychiatrique. Pris au piège, il fait tout pour rester optimiste face à la situation.

Note : Les délires et les incohérences des services de l’État, et de l’institution psychiatrique.

 

 

Jésus aime jouer au baby-foot (Partie 6)

 

 

Jour n°3

On passe à table, nous sommes une quinzaine, trois à notre table. La sainte trinité réunie dans un H.P. Tous les quarts d’heure, le groupe qui mange est dans l’obligation de se lever pour laisser place à un autre groupe, et ainsi de suite jusqu’aux quinze derniers patients. Et pour patienter, on patiente, on devient des experts dans l’art de l’attente. Notre voisine de table parle seule depuis le début jusqu’à ce qu’elle hurle « salop salop salop » et écrase sa purée le long du mur. Jésus et moi, on éclate de rire, vite interrompus par le regard de notre voisine qui semble vouloir nous découper en morceaux. Je comprends mieux l’usage des couverts en plastique. Une infirmière vient chercher la voisine avec deux de ses collègues, et nous dit au passage : « Vous, vous sortez aussi, vous êtes trop longs, les autres ont faim aussi. »

On ne préfère pas répondre, on se lève, dépose notre plateau-repas à la cuisine, et on se retrouve nez-à-nez Jésus et moi autour du baby-foot. Depuis le début du repas, Jésus n’a fait que me répéter qu’il était champion de baby-foot. Alors comme je l’aime bien, comme j’aime bien le baby-foot, je me dis… pourquoi pas se détendre autour d’une balle. Et c’est là à ce moment précis où je suis face à face avec Jésus devant le baby-foot que je comprends pourquoi je suis ici. J’ai ma place ici, je me sens bien ici, grâce à Jésus, et à cette fille qui s’appelle Angel. Jésus me regarde et s’exclame :

– T’es prêt Ben, prêt pour prendre ta raclée ?

– Oui, enfin tu sais je ne suis pas si mauvais que ça à ce jeu-là Jésus.

Jésus commence à toucher les manettes du baby-foot, en avant en arrière, et enjoué, il lève les bras en criant : « But !!!! » Voilà, je sais maintenant pourquoi Jésus est ici, il aime jouer au baby-foot. On n’enferme pas les gens pour ça vous allez me dire… Mais Jésus, lui, il joue au baby-foot sans balle.

– Enfin Jésus, il n’y a pas de balle, dit un infirmier.

Comme à son habitude lorsque Jésus est outré, il hausse les épaules et ne bronche pas, il marque juste son point. Je réponds à sa place, non en parlant mais en mimant un lancer de balle au centre du jeu. Jésus me sourit, je lui souris, nous sommes de connivence, nous sommes heureux d’être ici. Ici, nous avons notre place.

FIN

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.