La boîte à musique

Catégorie : 

Fantastique/Merveilleux

Auteur : 

Margotte625

Résumé :

Une enfant obsédée par une étrange boîte à musique…

Note :

Attention, pas de restriction d’âge mais la fin de ce texte pourrait peut-être, tout de même, heurter les enfants.

La boîte à musique

La petite fille était là, assise sur le parquet ciré de sa grande chambre.

Elle tenait serrée contre elle sa poupée, celle que sa mère venait de lui offrir.
On aurait dit un ange. Un cercle de lumière provoqué par les rayons du soleil qui filtraient à travers les rideaux dentelés de l’immense fenêtre l’entourait.

Elle était étrangement calme, aucune émotion ne pouvait se lire sur son visage d’enfant.
Un grand silence régnait dans la pièce. Le seul bruit que l’on pouvait entendre était la mélodie de la jolie boîte à musique posée près de la fillette.

C’était automatique, dès que la musique cessait, l’enfant tendait le bras, remontait la petite clé dorée sur le côté de la boîte, puis reposait délicatement l’objet sur le sol.

Elle restait là à admirer la minuscule danseuse qui tournait à l’intérieur de cette boîte à musique.

De dehors, on pouvait entendre les cris et les rires des autres enfants qui jouaient dans le jardin par cette journée printanière.
Mais la petite fille n’y prêtait guère attention.
Pour elle, au fond de son cœur, c’était l’hiver !
Au plus profond d’elle-même, elle était triste et se sentait sans importance aux yeux des autres.

Pourtant, sur son petit visage angélique, on pouvait voir se former lentement, un sourire.
C’est alors qu’elle se leva en serrant toujours sa poupée contre elle.
La longue robe blanche qu’elle portait traînait sur le plancher et lui donnait l’air d’une petite mariée.

Elle se mit à marcher et dit à voix basse : « Moi aussi je veux être danseuse ! ».
Elle se regarda dans le miroir qui ornait le fond de la pièce et se mit à tourner sur elle-même, telle la petite danseuse de sa boîte à musique.

Puis soudain, elle tomba !
Elle resta inerte sur le sol et dans sa chute, sa jolie poupée avait roulé loin d’elle de l’autre côté de la pièce.

Les boucles blondes de ses longs cheveux d’enfant tapissaient le beau plancher. Son doux sourire était toujours là, mais la lueur de ses grands yeux bleus s’était éteinte à jamais.

Dix années plus tard, par une journée de printemps, une autre fillette emménagea dans cette chambre et trouva la boîte à musique à l’endroit même où elle avait été laissée.

Elle s’assit par terre, face à l’objet, le prit, en tourna la petite clé dorée, l’ouvrit puis contempla la petite danseuse aux boucles blondes et au sourire si doux, qui tournoyait aux côtés d’une autre figurine dansante.

Elles avaient l’air si réelles !
L’enfant se leva alors d’un bond et dit : « Moi aussi je veux être danseuse ! ».

FIN

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.