La disparue (partie 4)

La disparue

Catégorie : Thriller/Polar,

Auteur : Laura B

Résumé : Lavande Myosotis, Blanche Albanal et Rubens cinabre recherchent un assassin qui écrit en rouge.

La disparue (partie 4)

Sans grande conviction, Cinabre suivit Blanche dans tous les endroits où l’enquête de Lavande avait pu la mener mais ils n’obtinrent aucune nouvelle.

Le lendemain, ils découvrirent assez tardivement qu’un sixième mot avait été glissé sous la porte sans qu’ils ne sachent ni quand exactement ni par qui.

« Les parents de l’assassin ont toujours aimé la musique classique. Surtout Bizet. »

« Bizet… C’est pas celui qui a composé l’opéra Carmen ? »

Cinabre dévisagea Blanche. S’ils ne se trompaient pas, ils avaient l’identité de l’assassin. Carmen Lerouge.

« Il nous faut Lavande ! s’exclama Cinabre. Soit le proxénète est une femme et s’appelle Carmen Lerouge, soit le coupable n’est pas le proxénète. Il faut qu’elle soit au courant. Tu as essayé de la joindre chez elle ? »

-Evidemment ! lui rétorqua-t-elle. Mais c’est vrai qu’on la connaît peu. Je vais essayer de trouver d’autres éléments sur elle.

-Super ! répondit-il ironiquement. Moi, je sors cinq minutes. »

Dans l’arrière-cour, Rubens Cinabre se retrouva sous un ciel incandescent. Le soleil rangeait peu à peu ses rayons orangés en disparaissant lentement derrière le feuillage vermillon des arbres qui entouraient la ville. Quelques nuages rose foncé se déplaçaient lentement en couvrant par endroit les teintes pourpres et fuchsia du dessus de l’horizon. Rubens appréciait ces reflets enflammés.

Soudain, Blanche déboula dans la cour, complètement ahurie.

« Rubens ! s’exclama-t-elle. J’ai découvert quelque chose …

-Quoi ?

-Lavande a eut une sœur jumelle qui est morte à la naissance. Une sœur jumelle qui s’appelait Lavande Myosotis !

-Quoi ? Mais… elles avaient la même identité ?

-Non. Il semble que, dès son adolescence, celle que l’on a toujours connue sous le prénom de Lavande et le nom de Myosotis ait pris les deux prénoms de sa défunte sœur et en a transformé un en nom. »

Cinabre était interloqué. Mais Blanche n’avait pas terminé.

« Sa véritable identité est en fait Carmen Lerouge. »

FIN

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.