La gare abandonnée (Partie 2)

Catégorie : 

Horreur/Paranormal

Auteur : 

Sherly

Résumé :

Parfois l’ambition pousse au désespoir et le désespoir pousse à l’imprudence… Ah et méfiez-vous des gares abandonnées et des escaliers aussi. Surtout des escaliers.

Note :

Nouvelle en deux parties, inspirée de SCP-O87.

La gare abandonnée (Partie 2)

Quelque chose dévala les escaliers et passa à côté de Jean qui sursauta. Une cannette. On aurait dit qu’elle avait été jetée. « Il y a quelqu’un ? », cria Jean en se retournant. « … » Personne ne répondit. 

Il descendit, encore, encore et encore. Les escaliers semblaient juste interminables. Essoufflé, il s’arrêta. C’était peut-être étrange, mais il avait vraiment l’impression de tourner en rond. Les lampes se ressemblaient toutes, sans exception. Il n’avait aucun point de repère. 
Mais il n’abandonna pas. Il reprit sa descente en essayant d’étouffer les questions et les doutes qui lui venaient à l’esprit. Au bout d’une dizaine de minutes, il se stoppa à nouveau. L’escalier semblait toujours aussi long et Jean ne semblait pas avoir progressé du tout. Il songea au fait que tout ceci aurait pu faire l’objet d’une histoire tant la situation était burlesque. Peut-être l’écrirait-il en revenant chez lui ? Jean se retourna et faillit tomber en arrière sous le coup de la surprise : il voyait parfaitement l’entrée des escaliers qu’il avait franchie une trentaine de minutes plus tôt. Il pouvait presque apercevoir la gare miteuse… Il paniqua et essaya de remonter. Mais chacune des marches qu’il gravissait, semblait l’éloigner un peu plus du haut des escaliers. Soudainement, il n’eut plus l’impression de monter, mais de descendre à nouveau. Comme si les escaliers venaient de changer de sens. Il s’arrêta net et jeta un coup d’œil derrière lui. L’entrée avait disparu et c’est à cet instant que les lumières décidèrent de s’éteindre. Jean sentit son cœur se glacer d’effroi. Tout était si noir et si sombre autour de lui… Il essaya de rallumer sa lampe de poche qu’il avait gardée. En vain. 

Un râle rauque se fit entendre. Jean lança des regards désespérés autour de lui. « Qui est là ? ». Il faisait des tours sur lui-même en prenant garde de ne pas trébucher. Soudain, les lumières s’allumèrent. Il croisa un regard noir charbon. Quelque chose le poussa. Il tomba en arrière. 

« Hé, tu as déjà entendu parler de la gare abandonnée dans le village d’à côté ? Il paraît que toutes les personnes qui y vont n’en reviennent jamais. Si si, je t’assure ! J’ai un pote historien qui a fait des recherches sur cette fameuse gare : apparemment, elle a été abandonnée il y a plus de cinquante ans parce qu’il y a eu un accident bizarre. Le jour de l’ouverture de la gare et de l’inauguration du premier train, il y a eu comme un tremblement de terre. Un tunnel s’est alors formé. On a présumé que de la terre devait s’être écroulée plus bas parce qu’il devait y avoir une grotte souterraine en dessous. Alors, on a envoyé des explorateurs. Et ils ne sont jamais revenus. Les gens du village se sont donc mis à croire que le lieu était maudit et la gare a été fermée. Depuis, les locaux considèrent que c’est un endroit hanté parce que la nuit, quand on s’en approche trop, on peut entendre des murmures angoissés ou des cris de terreur sortis de nulle part. Je suis allé à l’entrée de cette gare, une fois, à la tombée de la nuit. Et j’ai entendu des voix d’outre-tombe me crier de fuir… J’ai bien cru que j’allais crever de peur et j’ai pris mes jambes à mon cou. Moi, j’te dis, les gens du village ont bien raison de se méfier…  Quoi qu’il y ait là-bas, ça ne nous veut pas du bien donc faudrait vraiment être fou pour y mettre les pieds. Ou suicidaire. »

FIN

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :