fbpx
Publicités

L’âme égarée (Partie 3)

Avertissement : déconseillé aux moins de 16 ans.

L'âme égarée

Avertissement : déconseillé aux moins de 16 ans.

Catégorie : Horreur/Paranormal

Auteur : Flora Lune

Résumé : Brutalement, sans crier gare, la mort sépare un beau jour Riley de sa sœur jumelle, Miley. Injustice… ou juste retour des choses ?

Avertissement : déconseillé aux moins de 16 ans.

 

 

L’âme égarée (Partie 3)

 

 

Riley n’eut pas à réfléchir longtemps. Sitôt rentrée, elle courut au grenier, attrapa tous les albums photos qu’elle trouva, et les étala par terre avant de les éplucher un à un. Certains ne concernaient que ses parents, ceux-là, elle les écarta bien vite. Elle en saisit un, daté de quelques années après sa naissance, et l’ouvrit. Les premières photos illustraient un réveillon de Noël, dans une très grande et très vieille maison appartenant jadis à ses grands-parents, et dans laquelle habitait encore sa grand-mère, veuve à présent. Ce devait être l’hiver de ses six ans.

Sur un cliché, elle reconnut sa tante, alors enceinte de sa cousine, Cynthia ; sur un autre, sa mère, découpant la bûche de Noël, son grand-père servant l’apéritif, Miley, lisant une histoire avec leur oncle, Daniel, ou leur cousin, Matt, découvrant son tout nouveau ballon… L’émotion gagna Riley, et elle dut refermer l’album un moment pour se calmer. Ce ne fut que lorsqu’elle le rouvrit qu’elle constata que quelque chose clochait.

Deux personnes manquaient sur les photos. Son père, qui prenait la plupart d’entre elles… et elle. Riley. Elle n’apparaissait nulle part, sur aucune photo. Ni avec sa mère, ni avec ses cousins, ni avec ses grands-parents, et pas même avec Miley. Fébrile, elle feuilleta la suite de l’album, jusqu’à tomber sur des photos prises lors des vacances d’été de la même année… De nouveau, on pouvait voir Miley à la piscine, dans son maillot de bain à volants bleus, Miley sur les genoux de sa mère, et occasionnellement de son père, Miley jouant à la poupée… mais pas Riley.

Elle ouvrit plusieurs autres albums, les parcourut rapidement, mais constata avec effarement que, quelle que fût la période choisie, rien sur les photos ne permettait de deviner que Miley avait une jumelle. Les images sous ses yeux montraient à Riley un univers dans lequel elle n’existait pas. En désespoir de cause, elle fouilla dans un gros coffre en bois et en extirpa un autre classeur, plus fin, dans lequel sa mère avait rangé toutes leurs photos de classe depuis la maternelle.

Se retrouver ne devrait pas être bien compliqué, Miley et elle avaient toujours été dans la même classe, sauf une fois, en CE2. Là encore, elle eut beau dévisager une à une toutes les personnes présentes, à aucun endroit elle ne se vit. Alors qu’elle avait toujours été présente, contrairement à Miley, qui avait manqué celle de sixième. Et sur celle-là, aucune des deux n’apparaissait.

Riley se laissa choir dans une vieille chaise à bascule, et un profond soupir lui échappa. Qu’est-ce que cela signifiait ? Comme tous les enfants, Miley et Riley avaient souvent été photographiées ensemble au cours de leur enfance, Riley se rappelait même de toutes les fois où elles avaient pris des poses plus grotesques les unes que les autres… Et pourtant, même sur ces photos-là, Miley posait seule. Riley prit sa tête entre ses mains et ferma les yeux. Sa sœur semblait avoir emporté avec elle bien plus que sa propre présence : en disparaissant, elle avait également effacé sa sœur. Pendant un instant, l’adolescente se demanda même si elle-même n’était pas simplement une invention de Miley… puis se secoua. Elle délirait.

– Riley ! Tu viens manger ?

À l’appel de son prénom, elle sursauta, mais cette intervention la rassura. Ses parents l’appelaient encore pour manger. Ses parents se souvenaient d’elle. Elle était donc bien réelle.

Le déjeuner fut très calme, comme il l’était depuis qu’un couvert avait brusquement été retiré de la table. Tandis qu’elle picorait ses petits pois sans appétit, Riley eut une idée.

– Maman…
– Oui ?
– Tu as toujours nos albums de bébé ?

Sa mère se tourna vers elle et la dévisagea avec surprise.

– Bien sûr. Mais pourquoi ?

Riley baissa les yeux et hésita, chercha ses mots. Elle ne voulait ni inquiéter sa mère, ni la peiner d’une quelconque manière.

– Je sais pas, je regardais nos vieilles photos, et, j’avais envie de…

Ses parents échangèrent un regard, dans lequel Riley lut un mélange de compassion et de tristesse. Ce fut finalement son père qui se leva.

– Termine ton repas, je vais te l’apporter.

Mais, Riley n’avait plus faim. Elle mit ses restes dans une boîte hermétique et commença à débarrasser. Sa mère rinça rapidement les couverts, puis, déclara :

– Je suis de garde cet après-midi, mais Papa sera au jardin, si tu le cherches.
– D’accord.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.