fbpx
Publicités

L’âme égarée (Partie 4)

Avertissement : déconseillé aux moins de 16 ans.

L'âme égarée

Avertissement : déconseillé aux moins de 16 ans.

Catégorie : Horreur/Paranormal

Auteur : Flora Lune

Résumé : Brutalement, sans crier gare, la mort sépare un beau jour Riley de sa sœur jumelle, Miley. Injustice… ou juste retour des choses ?

Avertissement : déconseillé aux moins de 16 ans.

 

 

L’âme égarée (Partie 4)

 

 

Quelques minutes plus tard, Riley remontait dans sa chambre, munie du gros album à la couverture molletonnée supposé contenir les premières images de leurs vies. Pourtant, elle ne fut presque pas surprise de n’y trouver qu’un seul bébé en pyjama fleuri, rond et joufflu, coiffé d’une épaisse touffe de cheveux noirs. Agacée, Riley referma le cahier, et pendant un instant, elle fut même sur le point de redescendre demander à son père s’il ne lui avait pas donné l’album consacré à sa sœur… lorsqu’une fine feuille lisse et brillante, dépassant d’entre les pages, attira son attention. Elle n’était pas accrochée, et vint tout de suite lorsque Riley tira dessus pour l’examiner.

Il s’agissait d’une échographie pratiquée sur sa mère, à environ dix-neuf semaines de grossesse, ainsi que l’indiquait une petite mention en haut à droite. Et nul besoin de connaissances approfondies en imagerie médicale pour constater que deux bébés s’y trouvaient.

Riley releva la tête, à la fois rassurée et plus interloquée que jamais. Pour la première fois depuis qu’elle avait entamé ses recherches, un élément confirmait ce qu’elle savait déjà : elle et Miley avaient bien eu une existence commune. Mais alors, comment expliquer que, de toutes les photos qu’elle avait pu voir jusqu’à présent, la seule à les montrer toutes les deux ensemble fût celle datant d’avant leur naissance ? Comme si… comme si sa mère avait porté deux enfants, mais n’en avait mis qu’un seul au monde.

À cette pensée, Riley se leva d’un bond, le cœur battant à la chamade. C’était à la fois l’idée la plus terrifiante, la plus improbable, et pourtant, la plus plausible qu’elle ait eue jusque là. Une idée parfaitement inexplicable, et pourtant très simple à prouver.

Un courant d’air suivit Riley lorsqu’elle quitta sa chambre et traversa le couloir jusqu’au bureau de ses parents. Sans se soucier davantage de leur réaction lorsqu’ils verraient le désordre, elle ouvrit un à un chaque placard, chaque tiroir, en vida le contenu, jusqu’à trouver le document qui l’intéressait. Leur livret de famille. Elle l’ouvrit, tourna quelques pages, puis, tomba finalement sur celles dédiées à la filiation et lut :

Premier enfant :
Miley Denver, née le vingt-quatre mars deux mille trois à Boston, de père Joe Denver, et de mère Laura Denver, née Hansel.

La page de droite, intitulée « Deuxième enfant », portait exactement les mêmes mentions, à l’exception du prénom de Riley. Pourtant, la jeune fille repéra au premier coup d’œil ce qui n’allait pas. Son nom, sa date de naissance, ainsi que sa filiation n’étaient pas inscrits dans l’encart des naissances… mais dans celui des décès.

Selon le petit journal qu’elle tenait entre ses mains, elle était décédée quatorze ans auparavant, environ quatre minutes après que sa sœur jumelle eût poussé son premier cri.

Un vertige la saisit, suivi d’une violente nausée. Elle se rua hors du bureau et courut jusqu’à la salle de bain où elle rendit son déjeuner en plusieurs salves. Elle nageait en plein cauchemar. Un cauchemar qui tentait de lui faire croire à sa propre mort, alors que, si elle se fiait à la douleur de son estomac en cet instant, elle ne pouvait être que vivante.

Une fois le malaise passé, Riley se rinça la bouche et aspergea son visage d’eau froide. Mais, lorsqu’elle se redressa face au miroir, son cœur bondit si fort qu’il manqua de lui déchirer la poitrine. Dans la glace en face d’elle, elle ne se voyait pas. Son propre reflet l’avait quittée, lui aussi.

– Tu commences à comprendre ?

Riley eut un violent sursaut et se retourna. Debout près de la baignoire, Lumière l’observait intensément. Lui non plus n’apparaissait pas dans le miroir.

– Qu’est-ce que… Qui es-tu ?

L’autre sourit avec douceur.

– Tu m’as appelé Lumière, je crois ? Tu peux continuer si tu veux.

Riley le dévisagea. Et, étrangement, alors qu’elle était encore en pleine crise de panique quelques secondes auparavant, le regard dont il l’enveloppa l’apaisa instantanément.

– Tu as existé, Riley, poursuivit-il comme pour la rassurer. Mais tu n’as jamais vu le jour. Ta sœur t’a… absorbée. Et elle t’a si bien absorbée que tu es restée en elle pendant tout ce temps, et que son esprit t’a matérialisée. Seulement, maintenant qu’elle n’est plus là, tu disparais toi aussi. Tu peux changer ça, Riley, tu peux me rejoindre, et rendre à Miley la place qui est la sienne. Mais pour ça, il faut que tu le veuilles vraiment.

– Est-ce que je vais… mourir ?
– Non… non, tu ne vas pas mourir. Tu vas simplement te rendre là où tu devrais être depuis quatorze ans.

Un halo blanc se mit à luire autour de Lumière, puis, s’élargit jusqu’à inonder la pièce entière.

– Et… mes parents ?
– L’ordre sera rétabli. Prend ton temps, Riley. Et quand tu seras prête, je t’attendrai.

La silhouette de Lumière s’évapora lentement, tandis que la vue de Riley se brouillait. Peu à peu, le décor s’obscurcit autour d’elle, et elle se sentit aspirée par le néant.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.