fbpx
Publicités

Les enfants de Dana (Partie 4)

Les enfants de Dana

Catégorie : Fantastique/Merveilleux

Auteur : Chloé Garcia

Résumé : Les Grim’Oires sont un peuple pacifique, joyeux et intelligent, à la vie calme et douce. Un jour, leur quotidien est perturbé et la déprime commence à les ronger. Les Grim’Oires s’affaiblissent et se perdent. Dana, leur déesse, saura-t-elle les aider à redevenir eux-mêmes ?

 

 

Les enfants de Dana (Partie 4)

 

 

Alors que ses camarades parlementaient, un des Grim’Oires fixait la sphère-prison et semblait en transe. Il fit quelques pas sans que personne ne le voie, posa doucement une main sur l’artefact et incanta des paroles incompréhensibles. La sphère s’arrêta subitement de tourner. Elle perdit son état de lévitation, tomba et se brisa sous le choc, faisant sursauter le reste du groupe. Ce qu’ils virent les tétanisa : un des leurs gisait au sol et la prison magique était détruite. Un tourbillon puissant trônait au centre de la pièce à la place. Tous prirent peur et certains fermèrent les yeux.

La tempête mystérieuse s’estompa et une Dana soulagée en sortit. Ses traits étaient fatigués et durs. Avec ses cheveux roux en bataille et des marques de combat visibles un peu partout, elle était méconnaissable.

– Merci de m’avoir sauvée ! les remercia-t-elle avec emphase avant de les enlacer dans une embrassade collective.

La déesse s’écarta et les regarda tour à tour. Ils n’en menaient pas large. Elle se pencha sur l’évanoui et le réveilla, le gratifiant d’un sourire radieux.

– Vous avez su entendre ma voix depuis les profondeurs. Merci ! Il faut vite aller sauver tous mes enfants maintenant !

La déesse se mit à courir puis s’arrêta net. Personne ne la suivait. Les Grim’Oires avaient des regards interrogateurs et des questions plein la bouche. Dana se pinça la lèvre. Devait-elle tout leur expliquer et perdre du temps ?

– Stop ! cria-t-elle. Je vais tout vous expliquer. La femme que vous voyez sur ces fresques n’a pas toujours été malveillante. Gaïa, l’esprit de la Terre, a été pervertie il y a longtemps. Son sang est pollué et son âme est dévastée. Nous l’aimions et sa transformation en esprit de la Vengeance a été un choc terrible. Nous voulions tout faire pour la sauver. L’emprisonner en attendant que nous trouvions des idées était la seule solution. Nous avons créé cette prison magique. Mais elle a été découverte et profanée par nos ennemis ancestraux, les Formorii, qui ont fourni à ma… mère de quoi se libérer, je ne sais comment. J’ai essayé de les en empêcher mais Gaïa m’a joué un tour et m’a enfermée dans une autre prison pour que je puisse assister seule à la fin de tout. Elle a pris mon apparence et s’est jouée de vous tous. Mais elle a sous-estimé ma puissance et votre amour pour moi. Mes autres fils sont en train de périr pour rien sur le champ de bataille croyant obéir à mes ordres. J’ai vu la mort de Nuada…

Dana avait du mal à continuer. Une larme coulait le long de sa joue. De nombreuses blessures se rouvraient et se déchaînaient en elle. Attristés par cette histoire, les Grim’Oires entourèrent la déesse d’une aura bienveillante. Leur créatrice à tous, Gaïa, voulait leur mort et Dana, leur mère de cœur, semblait impuissante. Une fois calmée et apaisée, ils lui racontèrent la disparition des membres du Petit Peuple et leur état, se demandant si c’était lié. Dana accusa mal ces nouveaux coups de poignards. Le groupe s’en voulut de la faire souffrir ainsi.

– Vous avez bien fait de m’en parler. Je suis sûre que Gaïa est derrière ces morts. Je suis navrée. Je vous ai caché nombre de vérités. Je n’aurais jamais dû. J’ai, sans le vouloir, altéré vos pouvoirs de vision. Pour ma peine, le futur probable annonçant le retour de Gaïa nous a été dissimulé.

Les Grim’Oires ne comprirent pas ce qu’elle voulait dire. Leurs recherches avaient conclu que seule la déprime leur taisait l’avenir.

– Votre détresse actuelle n’est pas le seul facteur en cause. J’ai toujours dû maintenir vos pouvoirs instables en place depuis…

Dana se tut et les fixa de manière étrange. Ils semblaient si innocents, si enfantins, si craintifs, qu’elle en avait oublié qui ils étaient vraiment. Ses yeux se posèrent sur les fresques et le groupe en fit autant. Dana se plaça face à eux. La voilà la solution !

– La dernière bataille de Mag Tured nous avait grandement affaiblis. Votre peuple avait presque été décimé. Vos ancêtres m’avaient demandé de leur offrir une nouvelle vie, loin de la guerre et des armes. J’ai effacé leur mémoire et leur ai offert une renaissance.

Un des Grim’Oires s’approcha d’une fresque et posa une main sur un des guerriers peints. Il commençait à comprendre. Dana reprenait des couleurs.

– Nous avons besoin de vous pour sauver la planète du courroux de Gaïa. Acceptez-vous de m’aider à l’emprisonner, comme avant ?

Tous ne réalisaient pas ce que cela signifiait. Ils ne pouvaient être les défenseurs représentés sur les gravures ! Ils abominaient la violence.

– Autrefois, vous étiez les meilleurs guerriers, les plus puissants et sanguinaires des combattants ainsi que des savants militaires hors norme.

La déesse marqua une pause.

– Vous étiez l’Armée des Dieux !

FIN

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.