Les rescapés de l’Atlantide (Partie 2)

Catégorie : 

Fantastique/Merveilleux

Auteur : 

Chiaramarino

Résumé :

Comment se sont réellement passés les derniers instants de l’Atlantide ? Qui en sont les rescapés ?

Les rescapés de l’Atlantide (Partie 2)

– Les dieux… de toute façon, si je ne le suis pas déjà, je le deviendrai. Je suis le fils de Poséidon, tout de même !
– Fais attention, avec tes prérogatives, insinua Amon, occupé au même jeu que Baïa.
– Mouais ! Vous me rappelez mes conseillers !
– Oh, nous te disons cela en tout bien tout honneur, reprit Guptos. Ce serait dommage, on est bien, en Atlantide…
– D’accord. Maintenant viens là, que je te caresse, Guptos… Ce n’est pas Zeus qui t’envoie, des fois ?
– Pourquoi, qu’as-tu contre Zeus ? minauda Baïa.
– Ce vieux fou ne me fait pas peur. C’est mon oncle.
– Tout le monde n’a pas ton sens de la famille, rappela Amon. Regarde les Atrides…
– Oh, qu’ils aillent au diable, tous ! Je suis heureux avec ma reine, mes enfants et les chats, là !
Le ton était tel, que Guptos préféra ne pas insister, mais il commençait à se dire qu’effectivement, Zeus, voire Poséidon, pourrait en prendre ombrage… Après un bon câlin, les trois chats retournèrent sur leurs couches respectives, quelque peu inquiets. Et cela fut confirmé : au réveil, Baïa alla voir Guptos sans tarder.
– Zeus est furieux de cette situation, et Poséidon n’est pas loin de partager son avis… Atlas va trop loin.
Guptos se lissa les moustaches, de plus en plus ennuyé par la situation.
– Et je dois faire quelque chose, comprit-il.
– Je ne sais pas ce que Zeus a en tête exactement, mais si Atlas continue ainsi, ça va mal se finir. Que Poséidon intervienne ou non.
– Tu te souviens de ce qu’a dit Atlas, quand nous l’avons vu ? Que nous lui rappelions ses conseillers…
– En plus, c’est moi qui ai fait ce rêve. Je me sens obligée de lui en référer directement. Et s’il comprend dès qu’il nous voit arriver…
– Atlas était un très bon roi, jusqu’à ce qu’il devienne mégalo… fit Guptos, de plus en plus contrarié.
– C’est bien pour ça que je t’en parle.
– Et Zeus, ton rêve ? Ce n’était pas précis ?
– Non, mais je sens une menace. Poséidon disait que, en surface ou au fond de l’Atlantique, les Atlantes demeureraient ses enfants.
– Au fond de l’Atlantique ?!?!
Guptos ouvrit de grands yeux.
– Zeus allait dans son sens, et c’est tout ce que je peux te dire.
– Ça me suffit. Allons tout de suite voir Atlas ! On va chercher Thêt, il est persuasif, en général, il devrait pouvoir nous aider à faire passer la pilule…
Mais l’entrevue ne se passa pas comme les chats l’espéraient. Baïa fit preuve de tout son savoir-faire félinien, Thêt de diplomatie, et Guptos était très ennuyé en voyant le tour que prenaient les événements. Il n’avait rien de particulier contre Atlas, il se trouvait bien sur l’Atlantide, mais il pressentait, comprenait qu’une catastrophe pourrait être imminente si le roi ne se reprenait pas. Il essaya de le lui faire comprendre, mais Atlas fut pris d’une telle colère, que les trois chats durent partir en courant.
– Allez donc ailleurs si ça ne vous plaît pas, espèces de poules mouillées !
En plus, l’injure ne leur plut pas du tout.
– Méfie-toi de Zeus et de Poséidon ! lança Thêt d’une grosse voix, en quittant Atlas.
Mais ce dernier eut un rire comme fou, et les chats filèrent dans leurs appartements. Baïa en tremblait encore, se reprit en entamant une toilette. Guptos et Thêt se regardèrent.
– On n’est pas loin de l’hubris, déclara Guptos au bout d’un moment. Et ça ne présage rien de bon. Si je dors, peut-être les dieux m’éclaireront-ils…
– Dans ce cas, le temps de remettre de l’ordre dans mes poils, je vais en faire autant, fit Thêt. Et toi, Baïa ?
La chatte, surprise, en laissa une patte en l’air.
– Hum, quoi ?
– Il faudrait qu’on dorme.
– Au cas où tu ne l’aurais pas remarqué, Thêt, je suis occupée… je dormirai après.
– Ça ne fait rien, tu as bien travaillé, lui dit gentiment Guptos.
– Merci…
Quelques heures passèrent, et tout à coup, Guptos se réveilla en sursaut.
– Nom de nom ! J’ai rêvé que des poissons me chatouillaient le museau ! Qu’ils prenaient leur revanche sur nous !
– Et alors ? grommela Thêt en s’étirant, ayant été réveillé brutalement.
– Ça veut probablement dire que l’Atlantide va disparaître dans l’Atlantique, Thêt !
– Oh, miaou à la fin ! Et on fait quoi ?
– Déjà, as-tu rêvé de quelque chose d’intéressant ?
– Euh…
Thêt, qui dut se creuser la tête, répondit enfin :
– Je ne m’en souviens pas.
– Mrâou ! J’espère que Baïa aura rêvé…
– Elle est en train de le faire, regarde ses moustaches… Taisons-nous, et attendons un peu.
Cinq minutes plus tard, Baïa se réveilla en criant :
– Tous à l’eau !
Puis :
– Par tous les dieux, mais que se passe-t-il ? fit-elle encore, s’apercevant qu’elle était réveillée.
Guptos et Thêt la regardaient, quelque peu anxieux.
– Je crois que tu as rêvé, fit doucement Guptos. Raconte-nous.
– Zeus et Poséidon se sont fâchés. Zeus surtout. Ils parlaient de l’eau, du ciel, de l’océan…
– Et moi, alors, les poissons qui me chatouillaient…
– Ça va mal se finir, déclara Baïa. Il faut qu’on revoie Atlas.
– Il va être furieux, prédit Thêt.
– Tant pis, on y va. Baïa a raison.
Mais la réaction d’Atlas fut encore pire que la fois précédente.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s