L’homme sous le marronnier (Partie 2)

Avertissement : déconseillé aux moins de 16 ans.

L'homme sous le marronnier

 

Avertissement : déconseillé aux moins de 16 ans.

Catégorie : Thriller/Polar

Auteur : Margotte625

Résumé : Quand un arbre peut aider… Cette femme a trouvé le moyen infaillible de se venger d’une rupture.

 

Avertissement : déconseillé aux moins de 16 ans.

 

L’homme sous le marronnier (Partie 2)

 

 

Il était tard dans la nuit lorsqu’elle rentra enfin. Elle était exténuée et pensa à aller se coucher. Mais avant ça, elle avait une dernière chose à faire. Elle prit dans le tiroir dans son bureau, quelque chose qui ressemblait à un album photos, mais il s’agissait juste d’un très beau carnet dans lequel elle collait juste des photos.

Et là, elle y inséra celle qu’elle avait déterré de sous le marronnier, maintenant que Lui s’y trouvait vraiment.

En dessous de celle-ci, elle écrivit soigneusement : « L’homme sous le marronnier ».

Ensuite, elle feuilleta délicatement les pages précédentes du carnet. Sur chacune d’entre elles, l’on pouvait voir des photos de jeunes hommes et sous chacune, une inscription du genre : « L’homme sous le cerisier » ou encore : « L’homme sous le pommier » …

Tous ces pauvres garçons avaient fini de la même manière que l’homme sous le marronnier.

C’est pour cela, qu’il avait justement décidé de s’éloigner d’elle et de la quitter, après être tombé par hasard sur ce carnet sordide.

Il ne lui avait pas donné de raison valable à cette soudaine séparation, mais elle le savait.
Il ne voulait pas finir comme les autres. Les autres, qui sont enterrés sous les arbres des jardins de toutes les maisons dans lesquelles elle avait vécu avant de le rencontrer Lui.

Elle referma son carnet de « trophées » et sourit. En elle-même elle se dit : « Personne n’a le droit de me faire souffrir, il n’a eu que ce qu’il méritait ! »

Une année passa et elle fit la rencontre d’un autre homme.

Ils emménagèrent très vite à sa demande à Elle, dans une nouvelle maison. Celle-ci ne payait pas de mine, mais la jeune femme fut plus enthousiasmée par le jardin et le prunier qui le dominait, plutôt que par le reste.

 

FIN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :