L’ordinateur

L'ordinateur

Catégorie : Poésie

Auteur : Flora Lune

Résumé : Un ordinateur comme on en voit beaucoup…

 

 

L’ordinateur

 

 

Rien d’étrange, magique, ou extraordinaire
Cette histoire est l’histoire d’un ordinateur
Qui a tout à l’image exacte de ses frères
Une mémoire, un disque dur, un processeur,
Un clavier, une souris, un écran couleur,
Un lecteur de disques et quelques ports USB.
L’écran est attrayant, joliment présenté
Des couleurs vives et chaudes éclairent le bureau
Mais les quelques icônes sans place attitrée
Semblent former entre elles un harmonieux chaos.
Parfois dépassée quand trop de choses se passent,
La RAM es un peu faible et ne comprend pas tout
L’écran s’immobilise, et soudain tout s’efface,
L’affichage se fige, puis tout se dissout.
Alors on éteint tout et puis on recommence
En priant vivement que rien ne soit perdu
Alors on se reconnecte en toute prudence
Espérant que le problème soit résolu.
Et on pousse un long soupir : quel soulagement !
Rien n’a été perdu, tout a été sauvé,
Les pages web et textes en cours de traitement
Même jusqu’aux dernières musiques écoutées.
Car la mémoire vive, parfois un peu lente
Se trouve compensée par l’espace de stockage
Vidéos, musiques, fichiers textes ou images
Tout est enregistré de façon permanente,
Fichiers copiés-collés, disquettes de passage
Et téléchargements, même encore en attente.
Le bouton « Supprimer » est un bouton fictif
Et « Contrôle Z » une commande illusoire
Rien n’est annulable, tout est définitif
Et « RM » ne renvoie qu’à une autre mémoire.
Perdez-vous donc un jour au fond du disque dur
Et tentez d’accéder aux documents cachés
Alors vous verrez ceux entrés par des fissures
Qui ont su déjouer toute sécurité.
Car le système n’a, pour unique barrière,
Qu’un pare-feu comme détruit de fusillades
Qui tente de faire protéger ses arrières
Du maigre secours d’un antivirus malade.
Mais quand vous pensez avoir le bon mot de passe,
Et pouvoir accéder à toutes les données
Vous comprenez bien vite que tout dans cet espace
N’est que codes illisibles et documents cryptés.
Rien de magique, étrange, ou extraordinaire,
Cette histoire est l’histoire d’un ordinateur
Qui a tout à l’image exacte de ses frères
Une mémoire, un disque dur, un processeur,
Qui toutefois a pour différence majeure
De transformer tout ce qui est en son cœur
En illisibles séries de codes ternaires.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.