Magie plus que réelle (Partie 2)

Catégorie : 

Fantastique/Merveilleux

Auteur : 

Sherly

Résumé :

Hugo est magicien-clown à mi-temps dans un restaurant. Un jour, alors qu’il fait disparaître un mystérieux collier pendant un tour, il se retrouve transporté dans un autre monde et se retrouve confronté à de la vraie magie. Piégé dans l’inconnu, partagé entre peur et fascination, Hugo arrivera-t-il chez lui ?

Magie plus que réelle (Partie 2)

Le choix du costume de clown lui était venu après, comme une soudaine lubie. Il s’était dit que les enfants seraient ainsi plus attirés par son personnage magique et coloré. Bien sûr, certains enfants avaient peur, mais après un tour ou deux et un ballon en forme de chien entre les mains, ils finissaient par développer un certain intérêt voire une certaine impatience, oubliant leur première terreur.

« Tu devrais lui parler. »

Une voix surgit derrière Hugo, le faisant sursauter. Il se retourna et vit Marcus appuyé contre le mur à l’entrée du vestiaire, l’œil moqueur.

« À qui ? » demanda Hugo d’un air innocent.

« Amanda » répondit Marcus d’un ton désabusé.

Un silence s’étira.

« Lui dire quoi ? Tu as vu comme elle est belle et intelligente ? Elle, elle continue ses études et moi, je suis un raté qui a choisi de faire clown à mi-temps dans un restaurant. Quelle fille choisirait de sortir avec un clown ? ».

Marcus haussa les épaules.

« C’est comme tu veux. Mais si tu ne te dépêches pas, elle risque de sortir avec un autre gars. Comme tu l’as dit, elle a tout pour elle et moi-même, si je n’aimais pas les hommes, je serais sans doute tombé amoureux. Tu devrais au moins faire un effort et essayer. Tu te fais jeter, tant pis. Tu ne te fais pas jeter et tu deviens le plus heureux des hommes. C’est comme ça que ça marche. ».

C’était bien pour cela que Hugo s’entendait si bien avec Marcus : le basané était calme, posé et analyste. Il disait toujours des choses qui arrivaient à toucher les autres et encore plus Hugo.

« Très bien… Je lui parlerai demain après le boulot. » déclara Hugo après un moment d’hésitation.

Marcus lui servit un de ses sourires éclatants.

« Bonne chance mon gars. » lâcha-t-il en retournant nettoyer sa cuisine.

Le service d’aujourd’hui était terminé, mais Marcus était un maniaque du nettoyage. La cuisine dans laquelle il préparait les plats des clients était toujours impeccable de fond en comble. Cette pensée fit légèrement rire Hugo. Lui-même n’était pas très bien organisé et parfois, Marcus se faisait un plaisir de venir dans son appartement pour y faire le ménage. Si cela avait troublé Hugo au début, il avait fini par s’attacher à ce côté de la personnalité de son ami. De son meilleur ami.

Hugo sortit des vestiaires avec son sac sur le dos. Il croisa Amanda, mais n’osa pas la regarder dans les yeux. Il bégaya un « au revoir » et s’enfuit presque du restaurant. S’il s’était retourné à ce moment-là, il aurait vu le regard entendu d’Amanda et il en aurait été encore plus troublé. Car Amanda n’était pas juste belle et intelligente. Elle était aussi douée d’une très grande empathie et elle savait parfaitement ce qu’il ressentait pour elle. Et elle avait entendu toute la conversation qui avait eu lieu dans le vestiaire…

Bien entendu, Hugo rentra chez lui sans deviner un seul instant qu’Amanda était au courant de ses sentiments. Il mangea rapidement un truc tout fait et s’endormit sur le canapé devant une série policière. Demain, il lui faudrait tout le courage du monde. Et bien plus que cela.

Le lendemain à midi pile, Hugo était prêt pour le premier spectacle qu’il allait effectuer. Il y en avait normalement entre douze heures cinq et douze heures trente-cinq, puis le soir entre vingt heures et vingt heures trente. Aujourd’hui, exceptionnellement, Hugo revêtirait son costume à seize heures pour l’anniversaire d’une petite fille appelée Luna. Les gens commencèrent à affluer et occupèrent bien vite toutes les tables disponibles. Il fallait dire que le restaurant était très bien placé : il n’était pas loin de l’entrée d’une aire d’autoroute et juste à la sortie d’une grande ville peuplée.

Hugo fit de son mieux comme toujours et la passion brillait dans ses yeux. Cette passion était communicative, car finalement, ce fut l’entièreté des clients qui le regardèrent avec extase et impatience. Ce premier spectacle passa à toute vitesse pour Hugo qui dû aller se démaquiller pour aider au service. Il avait hâte d’être à l’anniversaire de la petite pour pouvoir enfiler son costume de nouveau.

Seize heures arrivèrent tout aussi vite, à son plus grand plaisir. Il était à nouveau debout, déguisé en clown. La petite Luna avait invité ses camarades de classe et certains parents étaient également présents pour surveiller l’événement. Hugo leur offrit des ballons en forme d’animaux puis commença ses tours de magie. Les petits riaient aux éclats et cela réchauffa le cœur de Hugo. Le regard que lui lançait Amanda y était aussi sans doute pour quelque chose. Il ne savait pas si c’était son imagination qui se jouait de lui, mais il lui semblait que la jeune femme le regardait avec affection, voire avec amour. Mais c’était assez invraisemblable, non ?

Hugo décida de jouer sa dernière carte en exécutant le tour de l’objet disparu et retrouvé dans un endroit improbable. Ce tour n’était pas facile, mais il le maîtrisait bien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :