Solde de tout conte (Partie 3)

Catégorie :

Fantastique/Merveilleux

Auteur :

Chloé Garcia

Résumé :

Un conteur, à la renommée sans pareille, ramène d’un de ses voyages à la Cité Engloutie, un magnifique artefact magique, un tapis volant. Le passé refait surface et les légendes côtoient la réalité, quand une foule curieuse le harcèle pour qu’il détaille ses prouesses.

Solde de tout conte (Partie 3)

« Arrête de mentir ! », « Tu délires complètement ! », « Les tapis volants, ça n’existe pas ! », « Mais qui a tué le magicien, alors ? », braillaient les gens. Le clou du spectacle approchait. J’avais volé ce tapis pour devenir le plus riche des conteurs d’Arabie. Le sultan me couvrira d’or !

Je fis mine de ne pas entendre les critiques et me dirigeai vers la malle. Ce qu’elle contenait allait les époustoufler ! J’ouvris la boîte et m’écartai. Un immense tapis de velours noir sortit du coffre et se détendit pour montrer son éclat et sa puissance à la face du monde. Je lui avais promis de le présenter à de nombreux amis et il avait attendu sagement que je lui donne la permission de se montrer.

Mes yeux ne pouvaient se détacher de son tissu flamboyant et de ses lignes parfaites. Aveuglé, je le suivis du regard et exultai sous les cris de surprise des spectateurs. Le tapis parcourut l’assemblée et se laissa caresser par les plus curieux. Des enfants vinrent me féliciter et des femmes approchèrent, subitement intéressées par ma personne. La gloire approchait et une nouvelle vie s’annonçait.

Soudain, je perçus un changement dans les hurlements qui m’entouraient et fus bousculé. Sonné, je pris du temps à me mettre sur pieds et dus éviter que l’on me marche dessus. La peur et la folie avaient remplacé la fascination et le calme, et je compris ce qui se produisait quand mes yeux se posèrent sur le tapis volant. Des taches de sang maculaient son beau noir soyeux, et ses coussinets d’angles, à présent aussi pointus que des flèches, transperçaient et massacraient tous ceux qui se trouvaient sur son passage. Je pris plusieurs secondes à réaliser que je ne rêvais pas et me mis à gémir de peur et de désespoir. Je me redressai et courus en direction de la ville, appelant à l’aide et espérant que l’on vienne nous secourir. Des visions d’horreurs et de morts imprégnaient mes pensées et je ne parvenais pas à m’en libérer. Je pleurai devant mon impuissance. Je ne voulais pas mourir. Dans la précipitation, je trébuchai et atterris dans le sable fin du désert. L’adrénaline mêlée à la terreur me permit de me relever en hâte mais, une fois debout, je fus tétanisé par une effroyable vision. Le tapis volant sanguinolent planait juste devant moi et des images de ma vie commencèrent à défiler.

Je n’avais jamais cru aux légendes sur la Cité Engloutie, mon avidité d’y découvrir d’antiques trésors avait tout mis de côté. Je compris alors que j’avais libéré une horreur des anciens temps, qui n’avait rien de bon. Je n’aurais jamais pensé que les tapis volants puissent être les démons de ces mythes et que celui que j’avais trouvé soit le meurtrier du magicien. J’avais été pris au piège, manipulé et le monde allait être mis à feu et à sang par ma faute. Je hurlai de terreur.

FIN

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.