Un amour impossible (Partie 2)

Catégorie : 

Science-fiction/Anticipation

Auteur : 

Chloé Garcia

Résumé :

Chris a toujours été attiré par la mer, cette étendue bleue qui ne cesse de grignoter les terres. Alors qu’il se balade près de l’immense barrière qui empêche l’eau de s’infiltrer, un individu étrange lui demande de l’aide. Chris ne se doute pas alors que son passé va ressurgir des profondeurs.

Un amour impossible (Partie 2)

— … pour m’aider moi, et les miens ?
— Euh, oui, oui… répondis-je un peu au hasard, n’ayant pas écouté le début de sa phrase.
Il esquissa un sourire quelque peu effrayant, entre celui d’un enfant et celui d’un psychopathe. Je reculai d’instinct quand il se pencha pour chercher un objet dans la poche de son pantalon. Je me méfiai et me préparai à m’enfuir à la première occasion. Il sortit un foulard froissé et me le montra.
— Pour tes yeux. Ce que je t’ai dit.
Devant ma mine perplexe, il ajouta :
— Il vaut mieux que tu ne connaisses pas le chemin. Pour ton bien et le nôtre.
J’hésitai quelques secondes et acceptai. Je pris le bandeau et le plaçai devant mes yeux. Je devais être complètement fou pour suivre ainsi un inconnu, de surcroît dans un lieu caché d’où je ne pourrai certainement pas m’échapper ou retrouver mes marques. Toute cette aventure m’excitait et me terrorisait à la fois. Je désirais vivre les mêmes aventures que mes héros littéraires.
L’homme étrange me guida en posant ses mains sur mes épaules et en m’indiquant la présence d’obstacles ou de marches. Le trajet passa vite et je fus surpris quand il m’enleva soudainement le foulard. Je pensais être aveuglé par la lumière du jour mais la pénombre m’entourait. Je me trouvais dans une sorte de cabane en bois, sans porte ni fenêtre. Je pris du temps pour distinguer d’autres personnes dans le fond de la pièce. L’homme se trouvait avec eux et leur enjoignait de rester calmes. Mes yeux s’habituèrent à l’obscurité et je reconnus davantage les formes qui se dessinaient.
J’eus une exclamation quand, à la place de jambes, j’aperçus des tentacules gigoter dangereusement sur le sol. J’aperçus aussi des enfants aux énormes yeux globuleux, quand d’autres arboraient de drôles d’antennes sur la tête. L’homme vint me prendre les mains et se mit à genoux devant moi.
— Nous ne te ferons aucun mal. Je te le jure ! N’aie pas peur. Nous étions comme toi autrefois. Nous étions humains.
— Je… je ne comprends pas… dis-je alors que je tremblais encore sous le choc de ces visions.
Ces personnes étaient-elles les monstres dont les légendes parlaient ? Ils n’avaient pourtant pas l’air agressifs. Ils me semblaient perdus, encore plus effrayés que moi.
— Il y a de cela bien longtemps, le monde a été englouti par les eaux. Nombre d’humains sont morts. Certains se sont relevés, ont évolué et sont devenus ce que tu vois devant toi. D’abord vénérés par les survivants, nous sommes devenus des monstres. À moitié morts, à moitié poissons. Des êtres maudits.
— Quoi ? Mais…
Je m’écartai violemment. L’angoisse avait tout supplanté et je ne savais plus que faire. J’étais perdu. Mes livres ne m’avaient pas préparé à cette aventure folle, mêlant morts-vivants, apocalypse terrestre et créatures marines. Comment aurait réagi le capitaine Nemo à ma place ?
— Cela constitue beaucoup d’informations à ingérer, j’en suis conscient et navré. Mais tu devais savoir. Ta mère m’a aimé sous ma forme marine, puis rejeté. J’ai compris qu’elle m’avait fui parce qu’elle était effrayée par ce qui naissait au fond d’elle. Je n’aurais jamais dû transmettre la vie, pourtant je l’ai fait. Tu es un vrai miracle ! Le lien entre la vie et la mort.
Se pouvait-il que… ? Impossible !
— Je t’ai retrouvé. Mon fils.


FIN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s