Un regard qui tue (Partie 1)

Un regard qui tue

Catégorie : Littérature sentimentale

Auteur : Chiaramarino

Résumé : Une dame se fait draguer dans le train…

 

Un regard qui tue (Partie 1)

– Bonjour madame. Je peux m’asseoir ici ? Vous avez un animal, on dirait ?

-Oui, un chat. Je vais vous faire de la place.

-Vous êtes gentille.

-De rien.

-Je peux voir votre chat ? Moi aussi j’aime les animaux. C’est un mâle, une femelle ?

-Une femelle. Une chatoune, elle a six mois. Tenez, voyez comme elle est belle.

-Oh ! Elle est très jolie ! (aussi jolie que sa maîtresse) Je peux…

-Si votre doigt le permet…

-Je… Ah, zut !

-Miaou !

-Elle me tourne le dos, c’est normal ?

-Elle n’a pas encore l’habitude du train, c’est pour ça. Je vais la reposer. Allez choupinette.

-(Et si douce avec ça, cette dame. En plus, elle a de beaux yeux. Quel dommage qu’elle lise…) Excusez-moi.

-Je vous en prie. C’est moi qui devrais m’excuser, je prends de la place.

-Vous venez de loin ?

-Oui, de Bordeaux, et je rentre à Lille, chez moi. Et vous, jusqu’où allez-vous ?

-Jusqu’à l’aéroport Charles de Gaulle. Je pars chez mon fils, qui vit en Angleterre.

-Alors j’espère que je pourrais de nouveau m’étaler, après l’aéroport…

-Les chats n’ont pas de siège ?

-Aux prix que pratique la SNCF ? Elle est très bien dans sa boîte. Un sou est un sou !

-(Mais qu’est-ce qui lui prend ?) Excusez-moi si j’ai dit une bêtise…

-Vous n’avez pas d’animal ?

-Ma femme est trop maniaque. Je ne pourrais même pas avoir de poisson rouge… (Ah, j’ai réussi à lui arracher un sourire)

-C’est une petite présence. J’y tiens.

-Et votre compagnon, qu’en pense-t-il ? (Ouh là ! Comme dit la chanson, elle a les yeux revolver !)

-(Qu’est-ce que c’est que ce connard qui s’imagine que toutes les filles doivent être en couple ?! Il m’a bien regardée ?!) Moi, un compagnon ?

-Ce n’est pas une énormité. C’est rare, les jolies filles célibataires ! (Mais quel regard !)

-Je ne suis pas une jolie fille célibataire, mais une vieille mère à chats ! (Il va voir de quel bois je me chauffe, celui-là !)

-Mais non, vous avez l’air jeune au contraire… Trente-cinq ans ?

-Quarante-cinq.

-Tout n’est pas perdu. Mais pourquoi me regardez-vous ainsi ? Comment de si beaux yeux peuvent-ils être si durs ? On dirait…

-Dites voir ?

-De la… haine. (Glups ! Mais comme elle me regarde !)

-Laissez-moi lire.

-Que lisez-vous ?

-Barbey d’Aurevilly.

-Qui ça ?

-Jules Barbey d’Aurevilly. Un dandy. C’est très fort et très bien écrit.

-(Connais pas. Un dandy ?) Il est connu ?

-J’aime les bons romans bien écrits. C’est… hard. Peut-être que c’est réservé aux initiés, je ne sais pas. Ce gars-là ne fait pas dans la demi-mesure.

-(Oh mon Dieu, si on part dans la littérature, je suis fichu !) Vous êtes prof, peut-être ?

-Oui, je suis professeur de latin. Et vous ? Mais peut-être êtes-vous à la retraite ?

-Oui, j’étais comptable. J’ai pris ma retraite l’année dernière.

-Vous devriez en profiter pour lire. Il n’est jamais trop tard pour faire sa culture.

-Je préfère m’occuper de mon jardin.

-(Allons bon, encore un inculte !) Hum hum.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :