Un voyage dans le temps (Partie 4)

Catégorie : 

Science-fiction/Anticipation

Auteur : 

Chloé Garcia

Résumé :

Chris se réveille et se questionne. Qui est-il ? Que fait-il à l’hôpital ? Diagnostiqué amnésique, le jeune homme n’a pourtant pas perdu toutes ses connaissances scientifiques, qui lui permettent de reconnaître tous les appareils sophistiqués qu’il croise sur son chemin.
Quand il se rend compte qu’il se trouve sous l’eau, à Anavai, une géante cité sous-marine, Chris perd tous ses moyens.
Parviendra-t-il à retrouver la mémoire et à se sentir de nouveau chez lui ?

Un voyage dans le temps (Partie 4)

Fasciné, je posai ma main sur la vitre molle et souple de l’appareil et l’observai d’un œil curieux. Athéna possédait deux sièges à l’avant et un espace agréable à l’arrière pour y entreposer les trouvailles et le matériel. Sa forme de flèche pouvait lui fournir de belles accélérations et lui permettre de transpercer certains mammifères ou autres créatures peu commodes. Son bleu trouble la maquillait dans l’océan, ses pinces articulées, au nombre de six, la faisaient ressembler à une araignée quand elle devait se clouer au sol, et ses stabilisateurs, créés par les laboratoires Aqua Corp, donnaient à Athéna des atouts appréciables en termes de déplacements précis et calculés.

– Athéna est impressionnante, dis-je, réellement subjugué.

Rick me sourit, satisfait et dirigea son regard vers un des jumeaux d’Athéna, autour duquel transitaient de nombreux mécanos. Je n’avais pas remarqué l’engin. L’appareil n’allait pas bien. Sa carlingue brisée de toutes parts et ses articulations déchiquetées, attestaient d’un combat féroce avec la faune des eaux.

– Ne le reconnais-tu donc pas ?

Je jetai à Rick un regard interrogateur et il me fit signe d’approcher. Poséidon avait morflé et les mécaniciens travaillaient d’arrache-pied pour le remettre en état. Avait-il été mon vaisseau ? Étais-je un Explorateur ?

– Tu étais l’un des nôtres, déclara mon camarade, comme s’il avait entendu mes questions silencieuses. Tu étais parti seul en expédition et Anna, une nouvelle, t’a sauvé in extremis de la noyade. Ton casque a été brisé, comme ton vaisseau que l’on a réussi à repêcher avant-hier. Te souviens-tu ?

Je secouai la tête et continuai de regarder le manège des réparateurs, abasourdi par les dernières révélations. Ne plus savoir qui j’étais me secouait plus que je ne l’aurais pensé.

– On a supposé un éboulement ou une attaque subite de créatures des abysses. Nous ne saurons sans doute jamais, conclut-il en retournant vers Athéna. Tu es vivant et c’est tout ce qui compte !

L’image du Poséidon, le roi des mers déchu, me perturbait et je décidai de tourner les talons. J’avais besoin de réfléchir à autre chose, d’avancer, et de laisser mon passé derrière moi. Cette sortie ne me faisait finalement pas du bien. Tout s’entrechoquait dans ma tête. Je regardais Athéna d’un air absent.

– Est-ce que ça te dit d’aller dans l’eau ? me demanda Rick.
– Avec grand plaisir ! répondis-je, content de pouvoir m’intéresser à autre chose qu’à moi-même.

Nous nous préparâmes rapidement. Mon collègue m’aida à mettre la combinaison bleue et m’expliqua le fonctionnement du casque de protection, qui pourrait s’avérer utile en cas de problème de pressurisation, d’accident ou d’attaque. Il me permettrait de respirer le temps de rentrer à la base ou d’appeler les secours. Une puce radio avait été connectée au casque, ainsi qu’une balise GPS.

Une fois prêts, nous nous installâmes dans le cockpit et le confort de l’habitacle m’impressionna. Athéna était un vrai bijou de technologie et Rick la démarra sans peine. Son ronronnement m’apaisa et nous plongeâmes à travers un trou dans la paroi, qui venait juste de se former, et qui se referma de lui-même, grâce aux microrobots présents dans cette partie du dôme. L’intelligence de la structure m’interpella quelques instants avant que le paysage ne m’absorbe complètement. L’eau nous tendait les bras.

On ne voyait pas grand-chose et Rick alluma les feux à l’avant. Je vis des poissons et de grandes ombres sur la droite. Passionné par son travail, il me décrivit les espèces qu’il voyait le plus souvent, leurs caractéristiques et les minéraux environnants. Je pris davantage de plaisir à l’écouter qu’auparavant.

Une lumière intense m’aveugla soudain et je hurlai intérieurement de douleur à son contact. Aucun son ne pouvait sortir de ma bouche et je ne contrôlais plus mon corps. Une voix tentait de pénétrer mon esprit. Rick continuait de déblatérer à mon côté, comme si de rien n’était, pas du tout dérangé par la lueur qui m’éblouissait. Je combattis quelques instants et perdis le contrôle. Une tonalité féminine s’adressa à moi.

– Chris, souviens-toi ! Fuis ceux qui s’en sont pris à ta vie et honore notre pacte. Chris, souviens-toi ! Je t’ai ramené et j’ai maintenant besoin de toi.

La voix et la lumière disparurent comme par magie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :