Une vie de chat (Partie 3)

Une vie de chat

Catégorie : Aventure/Action

Auteur : Chiaramarino

Résumé : A un moment clef de la vie de sa maîtresse, un chat se pose des questions…

 

 

Une vie de chat (Partie 3)

 

 

16 juillet.

Ça y est ! Les enfants commencent à venir. Matthias est venu avec Jules, aujourd’hui. Le gamin avait un drapeau français sur la joue, j’ai un peu enguirlandé Matthias, mais il m’a gentiment rembarrée. Pendant ce temps-là, Jules fonçait à quatre pattes vers un Haroun tout désorienté. Pour finir, j’ai attrapé mon petit-fils et l’ai fait jouer avec nos doigts. Nous riions tous les trois aux éclats.

– Tu peux me le confier, si tu as envie de sortir un peu, ai-je dit à mon fils.

– C’est gentil, mais j’avais envie de te voir, maman. La soirée de l’autre jour nous a fait du bien, même si papa n’est pas venu.

– SURTOUT parce que ton père n’est pas venu !

– Il ne faut pas être comme ça… C’est pour ça que ton chat est un mâle ? Tu pourrais faire de nouvelles rencontres…

– Je sais. Je n’ai rien contre, mais je ne suis pas pressée. Je vais voir pour faire de nouvelles activités.

– Ah, si tu n’es pas frustrée…

– Non, pourquoi ?

– Oh, je disais ça comme ça… Et ta santé ? Ce serait bête de gâcher ta retraite avec des soucis de santé…

– Ça va très bien Matthias, rassure-toi. Le médecin veille. Et toi, cette année ? Ça y est, tu décompresses ?

– Oui, complètement. Tu es bien placée pour savoir que le professorat autorise les longues vacances…

– Oh, tu sais… même le sport, ça se prépare.

– Oui, je sais. Mais il y a tes livres de biologie. Ça me sert.

– Tu les veux ?

– Garde-les, pour l’instant. A la rentrée, je viendrai plus souvent. Ce serait bête de mettre Jules à la crèche… Ma femme veut qu’il voie d’autres enfants, mais moi je pense qu’il n’y a rien de tel qu’une mamy…

– Oh, mon grand. Bref, je suis contente comme tout !

Haroun est réapparu, à peine Matthias et Jules dehors, l’air de dire « ça y est ? Ils sont partis ? » Il m’a bien fait rire. Au bout d’un moment, je l’ai pris dans mes bras et lui ai gratouillé le ventre. Il adore ça, a ronronné. Quelque chose me dit qu’il va lui falloir s’adapter aux enfants… Mais comment lui expliquer ? A trois ans, ce petit père a déjà ses habitudes, avec moi…

 

16 juillet.

Quelle journée ! Elle a été riche en émotions. Maintenant, c’est Matthias qui s’est pointé, avec son petit cyclone à quatre pattes ! J’ai préféré déguerpir. Je me méfie des petits d’humains. Cela dit, Matthias est un brave homme, au moins il ne me court pas après comme ses sœurs. Les meilleures papouilles sont celles de ma maîtresse, et elle le sait bien.

Quand ils sont enfin partis, je me suis senti rassuré, dans ses bras. Même si j’ai compris qu’elle aurait des choses à me dire. La clef de l’énigme, peut-être ? Alors je suis sur mon tas de linge sale, en pleine cogitation. Il faut que je fasse attention à ne pas m’endormir, c’est crevant de cogiter ainsi. Mais à force, j’ai peut-être une idée. Les chats sont les maîtres des rêves. Me donneraient-ils un quelconque pouvoir ? Il faut absolument que je me renseigne. La nuit me portera conseil. Demain, j’essaierai d’agir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.