Vertiges dans ses courbes

Vertiges dans ses courbes

Catégorie : Poésie

Auteur : Esope

Résumé :

L’Hiver sous un toit
Chaleur en mètres carré
Les saisons se perdent

Note : 28.02.2018 HAMBOURG

 

 

Vertiges dans ses courbes

 

 

Lumière tamisée
imite la pénombre
sur le chevet

J’ai perdu à l’instant
mes heures de retard
dans ce tableau

Elle ne porte rien d’autre que l’odeur de la clope
dans les cheveux

Ses reins qui se chavirent effacent la poussière
sur le piano

Le silence se tait
me voilà être Roi
de ses citées

Je suis des doigts les traits que le Désir décide
de dessiner.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s