Instinct maternel (Partie 2)

Instinct maternel

Catégorie : Littérature sentimentale

Auteur : Chiaramarino

Résumé : Un chat fait une découverte dans un panier…

 

 

Instinct maternel (Partie 2)

 

 

La même porte que tantôt s’était ouverte. C’était l’homme. Il regarda de tous côtés, vit le panier, et son chat. Il s’écria :
– Macha ! Viens voir !
Et il se rua près du local à poubelles, d’où provenaient les pleurs.
– Nom de Dieu !
Il s’agenouilla devant le panier. Sa femme l’avait rejoint.
– Stepan ! C’est un bébé !
Le cœur de la femme battait à tout rompre. Elle regarda Saskia, son mari, de nouveau le bébé.
– Mais il a froid !
Macha ramena la couverture sur l’enfant, lui essuya tendrement le visage. Le bébé pleurait toujours. Macha comprit qu’il devait avoir faim, et ne chercha pas à en savoir davantage. Saskia suivit ses maîtres dans l’appartement. Le bébé, dans la pièce bien chauffée, se remit très vite, d’autant que, faute de mieux, Macha lui donna, comme elle put, le lait qu’elle avait. Elle et son mari n’avaient pas d’enfant, mais ils étaient encore jeunes. Stepan, lui, se mit à chercher dans le panier quelque indice identifiant le bébé. Ils avaient vu que c’était un petit garçon, mais ils ne purent en savoir davantage. Saskia eut une rasade de lait elle aussi, sa maîtresse l’ayant élevée au rang d’héroïne du jour. Cette nuit-là, la chatte dormit avec elle dans le canapé, contre le petit garçon, qui s’était apaisé.
Le lendemain, le jeune couple mena le bébé chez un médecin, puis à la mairie de Moscou. Là, ils expliquèrent que l’enfant étant probablement abandonné, ils avaient l’intention de le garder. Ils racontèrent l’histoire de leur chatte, et Macha ne se fit pas faute de dire que celle-ci avait montré un instinct maternel très sûr, et qu’elle ne voudrait pas se séparer de son petit protégé. Macha était si sûre d’elle, qu’on ne sut aller contre son désir ; et l’enfant fut adopté. Macha et Stepan le baptisèrent Théodore : le cadeau de Dieu.

1 Comment

  1. Flora Lune

    C’est magnifique… Si toutes les histoires pouvaient se finir comme ça dans la réalité…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.